La classification des armes

Tout comme dans la majorité des pays, le contrôle des armes en France reste strict. En France, les armes se classent administrativement et législativement en quatre différentes catégories ( A, B, C, et D). L’ampleur des dommages causables par une arme demeure un facteur primordial qui influence cette classification des armes.

En clair, les armes sont classées dans ces quatre différentes catégories selon leur puissance et selon leur niveau de dangerosité. Par conséquent, on peut distinguer dans ces quatre catégories d’armes divers types d’armes dont en voici quelques-uns :

- Les armes à feu de poing destinées au tir sportif ( revolvers, pistolets...)

- Les armes à feu d’épaule destinées à la chasse (fusils, carabines...)

- Les bombes, les mines, les torpilles, les grenades

- Les armes blanches ( poignards, couteaux-poignards, matraques...)

- Les armes de contact à impulsion électrique

- ...


Les règles qui régissent l’achat, le port, le transport et la détention des armes varient en fonction des différentes catégories d’armes A, B, C et D. Ainsi, l’achat et la détention d’une arme figurant dans la catégorie A sont formellement interdits sauf dérogation.

L’achat et la détention d’une arme qui figure dans la catégorie B sont soumis à la possession d’une autorisation. L’acquisition et la détention d’une arme de la catégorie C sont soumises à déclaration. Enfin, les armes de la catégorie D peuvent être librement achetées et librement détenues. En résumé :

- Les armes à feu de guerre de catégorie A et les matériels de guerre de catégorie A sont sous interdiction sauf dérogation

- Les armes de catégorie B sont soumises à autorisation

- Les armes de catégorie C sont soumises à déclaration

- Les armes de catégorie D sont libres à acquérir et à détenir


Pour plus d'informations, contactez Foch Armes


Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !